Les risques phytosanitaires du réchauffement climatique

réchauffement climatique

Publié le : 14 janvier 20225 mins de lecture

Avec les différentes innovations d’inventions par le procédé humain, le sort de la planète est mis en jeu, voire inquiétant. Le monde d’aujourd’hui entre dans une transition climatique alarmante. Sous l’influence des activités humaines, un déséquilibre météorologique et une destruction progressive de l’écosystème se font sentir. La Révolution Industrielle a engendré le réchauffement climatique et qui a pour ensuite causer des risques phytosanitaires. 

Les risques phytosanitaires du réchauffement climatique : les mesures à adopter 

Pour assurer l’état de santé de l’environnement, les mesures de protection existantes devront être renforcées. Cela est indispensable pour tant pour le marché intérieur que le marché international. Parmi ces mesures, il y a la protection des cultures ou des plantes contre les organismes nuisibles aux végétaux dites les agents pathogènes. La biodiversité en est aussi la cible principale des risques phytosanitaires dus au réchauffement climatique. Un contrôle de quarantaine devrait être également appliqué. Il en est de même des produits phytosanitaires ou autres produits végétaux utilisés qui devront répondre aux normes européennes en vigueur. Par agents pathogènes, le terme regroupe plusieurs types d’insectes nuisibles aux végétaux tels que les champignons, les acariens, les mauvaises herbes, des viroïdes, etc. Les mauvaises herbes en font partie. L’existence des agents pathogènes dus aux risques de phytosanitaires du réchauffement climatique peut engendrer la déformation ou la décoloration des plantes et à la perte de leur rendement, voire la mort de cette dernière. Du coup, l’analyse des risques phytosanitaires devrait être ainsi accélérée pour le bien-être des végétaux et de ses environnements. Vous pouvez creuser plus d’informations pour aller plus loin.

Les risques phytosanitaires du réchauffement climatique : quel est l’enjeu ?

Dans le cadre d’éviter les risques naturels phytosanitaires en réchauffement climatique, il est fondamental pour tout citoyen et acteurs économiques de prendre les bonnes mesures pour protéger la récolte, de manière qualitative et quantitative. Les dégâts en dommage, minime, soient-ils, tiennent compte de la production sur le plan économique, biologique et au contexte pédoclimatique. Selon les normes NIMP 2 et 11, l’unité Expertise-Risques biologiques du laboratoire de la santé en France a procédé à une analyse des risques phytosanitaires du réchauffement climatique. Dans le cadre de la protection des végétaux, une convention internationale a été mise en place. Pour ce faire, l’objectif consiste à définir l’enjeu des risques phytosanitaires du réchauffement climatique et les mesures nécessaires à adopter. Par analyse des risques phytosanitaires, on doit d’abord définir les spécificités biologiques de l’organisme végétal, les conditions de la zone environnementale ainsi que le type d’organisme et filière impactés. Par ailleurs, il est indispensable d’analyser les impacts des risques phytosanitaires au niveau de la sociologie, de l’environnement et de l’économie mondiale. 

Le réchauffement climatique : en quoi consistent les risques phytosanitaires ?

Le réchauffement climatique est une préoccupation majeure du monde entier à l’heure actuelle. L’œuvre de la révolution industrielle humaine, le réchauffement climatique a à son tour engendré divers effets négatifs comme les risques phytosanitaires. Par risques phytosanitaires, la santé des végétaux est mise en cause par le réchauffement climatique, c’est-à-dire l’augmentation anormale de la température. Plusieurs raisons ont causé les risques phytosanitaires, outre l’élévation de la température, il y a aussi l’émission des CO2, l’humidité ou autres phénomènes extérieurs. Néanmoins, les principales causes du risque phytosanitaire ne sont pas les mêmes pour les pays. Il faut tenir compte de la localisation géographique, de la saison et des conditions climatiques pour pouvoir interpréter l’enjeu des risques phytosanitaires. Diverses expertises environnementales ont été effectuées par les chercheurs dont le doute s’installe encore sur leur constatation. Plusieurs secteurs sont susceptibles d’être impactés par les risques de phytosanitaires, notamment dans l’agriculture et les zones forestières ainsi que les parcs nationaux. Par ailleurs, le domaine de l’horticulture ne peut aussi s’y échapper. Le réchauffement climatique induit un risque de phytosanitaire et qui va nuire à la santé de la culture. Un plan d’action devrait être mis en place pour éviter la destruction massive de l’écosystème.

Plan du site